Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

fur la patience de Job. 03

confidérerons en elle-même & relativement a Job , cette déclaration de mon texte, dans tout cela, Job ne pe'cha point de fes levres. Dans la IIe. nous indiquerons les motifs qui le porterent, & qui doivent porter tout homme de bon fens, a fupporter fes affliclions avec la difpofkion d'efprit que ces paroles expriment. C'eft le fujet de votre attention religieufe.

I. PARTIE.

Dans tout cela, dit mon texte, Job ne pe'cha point de fes levres. Nous trouvons une déclaration a peu pres pareille a la fin du Chapitre précédent; dans tout cela, Job ne pe'cha point, & tfattribua a. Dieu rien de mal-convenable. Quoiqu'au premier coup-d'oeil ces deux palTages ne different que par les termes de la feconde partie, celui de notre texte femble encore enchérir fur le premier. La, il eft dit que Job nattribua a Dieu rien de mal-convenable ,ou comme on pourroit traduire avec la Verfion Flamande, rien d'abfurde, c'eft - a - dire, rien d'indigne de

Dieu

Sluiten