Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

I'f.CXIX. 6;.

Jaq. i. 12,

2 Cor. XII. 7.

32 SERMON

nos fautes; tantöt des épreuyes qui tenden t a manifefter notre piété, & a nous faire pratiquer des vertus ,dontl'exercice ne peut avoir lieu que dans la fouffrance; tantöt des préfervatifs contre le danger dabufer de maniere ou d'autre des faveurs divines. Témoin ces paffages» Avant que je fuffe afflige, fallois a trayers champs; mais mainienant j'obferve ta paroïe. Bienbeureux efl ïhomme qui endure la tentation, car quand il aura été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promife a ceux qui l'aiment. De peur que je ne iriélevajfe a caufe de fexccllence des révélations, il ma été mis une écharde en la chair. Telles étant les vues que Dieu fe propofe en nous affiigeant , quoi de plus fagc que la difpofition qu'expnment ces paroles, dans tout cela, Job ne pécha point de fes leyres ? Finiffons.

APPLICATION.

La matiere que nous venons de traiter, M. F., eft une de celles, qui, eu égard aux legons de pratique qui en découlent,

font

Sluiten