Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

fur la patience de Joh 83

font plus fufceptibles que plufieurs autres , d'une application générale. Sans être tous expofés aux mêmes affliclipns que Job, qui s'étoit vu tout a-la-fois dans un état d'opulence, pere d'une nombrcufe familie, & fsttt desprincipaux de fa nation; il n'y a perfonne qui foit a 1'abri de toutes. Perfonne parconféquent, quelque pofte qu'il occupe dans la fociété , & quelle que foit fa fituation dömeftiquc , qui ne doive fe munir d'avance contre la tentation de pécher dejes levres , s'il lui arrivoit quelque chofe d'affligeant. Cette tentation fera d'autant plus aifée a furmonter, que 1'on fe fera plus fréquemment rappellé, au milieu des fujets de joie & de contentement dont on jouiffoit, les motifs de patience & de réfignation a la volonté divine , que nous avons développés dans ce difcours. Rappellons nous donc fouvent , que c'eft è Dieu que nous appartenons avec tout ce que nous poffédóns; qu'il eft le meilleur, le plus fage, le plus équitable de tous les Maïtres ; que c'eft de lui feul que nous tenons les biens dont nous jouiflons F 2 iei-

Sluiten