Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

fur Ia vifite des trois amis de Job. 89

arrivés, partirent chacun du lieu oh ils étoient &c.

Mais ne croyons pas, M. F., que cette touchante relation de 1'état oü ces trois hommes trouverent leur ami, & de la maniere dont ils 1'aborderent, ne foit intéreffante que par les fentimens d'attendrhTement qu'excitent dans des coeurs bienfaits , des narrations de cette nature. Elle renfernae diverfes inftruétions qui méritent d'étre développées : & c'eft auffi a les développer que nous employerons une feconde Partie, après que dans une première, nous aurons expliqué hiftoriquement le recit que notre texte nous préfente. C'eft ma divifion générale.

I. PARTIE.

Dans le recit que 1'Hiftorien facré nous fait de la .vifite rendue a Job par les trois perfonnages ici défgnés , nous avons a confidérer fucceffivement : I. La réfolution qu'ils prirent; ayant appris tous les maux qui lui étoient arrivés, ils partirent chacun du lieu oh ils étoient, & convinrent F 5 d'un

Sluiten