Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Job. XLII. il.

lid SERMON

peuvent produire dans 1'amc de deux qu'on a cru fes amis , les défaftres oü 1'on tombe. 11 fcmble du moins par le dernier Chapitre de ce Livre , que les plus proches pareus de Job & fes anciennes connoiffances;, ne vinrcnt lui témoigner quils compatiffoient a fes maux , qu'après qu'il en eüt été délivré. Ce qu'il y a de certain , c'eft que quand Eliphas & fes deux compagnons fe jendirent auprès de Job, il étoit encore feul, ou accompagné du feul Elihu; & que fes calamités doivent avoir été affez connues & avoir duré affez longtems, pour que d'autres que ces quatre aient eu le tems de venir voir Job avant qu'elles fuffent terminées. Mais, fans décider que ceux dont il s'agit aient été coupables de cette honteufe indifférence, je dis que la conduite des trois hommes qui font nommés dans mon texte, nous olfre le tableau cïunevéritable amitié. En effet, ce n'eft guere que de ce principe que put partir la réfolution qu'ils prirent de faire unvoyage peut-être • affez long, imiquement pour venir témoigner a Job la part qu'ils prenoient a fes

mal-

Sluiten