Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

les difcours de Job & de fes trois amis. 121

fins d'argile , dont le fondement efl dans la poufiere, & qui fe confument a la rencontre d un vermiffeau ? Témoin la remarque de Bildad: l attente de Fhypocrite. périra, fon efpérance fera fruflrée, & fa confiance comme une toile d'araignée; il s'appuiera fur fa maifon, & elle ri'aura point de fermete'; ilfempoignera de la main , & elle ne fubfiflera point. Témoin cette qucftion de Tfophar: trouveras tu le fond en Dieu en le fondant ? trouveras tu parfaitement le Tout-puiffant? ce font les hauteurs des deux, quy ferois tul Cefl une chofe plus profonde que les abtmes , quy connóitrois tu ? Auffi n'étoientils ni des méchans, ni des impies. Ils admettoient les grandes vérités qui fondent la Religion, 1'exiftence d'un Etre fuprême, Créateur & Confervateur du monde , JBienfaiteur & Légiflateur des hommes, Vengeur du crime & Protecleur de 1'innocence. Quant a Job, loin de le hdir ou de fe réjouir de fon mal, c'étoit a 1'amitié la plus tendre & la plus exemplaire qu'il dut la vifite quils lui rendirent: '& la vive douleur qu'ils témoignérent en voyant 1'état affreux oü il étoit, montre li 5 affez

Job. vn. 13-15-

Job XI. 7. 8.

Sluiten