Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

SERMON furla gtiêrifin

Enfin, nous en tirerons des conféquences en faveur de la divinité du Sauveur, C'eft Ie partage que nous allons fuivre, fous la hénédiction divine. Puifient les remarques que nous fournira eet Jude 20. intéreffant fujet, nous affermir dans notre trèsfainte Foi!. Amen*

I. PARTIE.

Premiêrement, M. F,, examinons cj3 réfutons' les objections qu'un fameux incrédule a propofées contre la vérité de 1'histoire que St. Mare nous a confervée dans mon texte; hiftoire, dont St-, Luc fait auffi le récit dans le Chapitre Ve. de fon Evangile, & qui fe lit plus en abrégédans dans le IXe. de celui de St. Matthieu. Cet incrédule,* dans des difcours qu'il publia fur les miracles du Sauveur, en attaqua la vérité littérale, prétendant qu'on doit les expliquer dans un fens allégorique; & que le récit que nous en font les Evan*

gé.

nVooLSTON. On peut voir Le fens Utttral de L'Ecri, tureSte, traduit de l' Anglois dt Mr. Siackhoüse. Tom. II. Chap. XX. p. 145. &c.

Sluiten