Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

touchant la rèfurreclion des morts. 235

mes, on dans les Prophetes. Mais r°. il fe peut que notre Seigneur ait allégué Moyfe, a caufe de la vénération qu'on avoit pour ce Légifiateur, auquels aucun des anciens Prophetes ri avoit été femblahle. 20. Le Sauveur, qui vouloit que cette converfation nous fut confervée, peut avoir choifi a deffein ce paffage, pour nous faire remarquer que la rèfurrection y eft tacitcment enfeignée, & pour nous apprendre toute 1'étendue de cette promeffe, je fuis ton Dieu. 30. On pourroit ajouter, que notre Seigneur réfuta les Sadducéens par un paffage de Moyfe, paree que c'étoit par une loi de Moyfe qu'ils avoient raifonné contre lui; & pour leur montrer que ce même Moyfe, dont ils alléguoient 1'autorité pour combattre la rèfurreclion , foumiffoit des armes pour les convaincre. Ainfi, de ce que JësusChrfst a réfuté les Sadducéens par un trait tiré des Livres de Moyfe, on ne peut pas raifonnablement conclure qu'ils rejettasfent les autres Livres du Canon facré. Mais après tout, cela ne nous importe pas. Ce qu'il nous fuffit de favoir, c'eft

que

Deut. XXXIV.

10-

Sluiten