Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

fiós SERMON fur la Prédication de

Luc. XXIII. 46.

Aét, VII. »5- & 59-

Gen., i XVIII. ii. «33.

ment *7 e« Paradis le même jour, mais a 1'inftant même de fa mort: témoin cette expreflion , Pere, je remets mon efprit entre tes mains; expreflion femblable a celle par laquelle St. Ethnne témoigna au Sauveur le défir & la certitude d'aller au Gel, oii il le voyoit è la droite de Dieu ; Seigneur Jesus , recoi mon efprit. Aufïi. 1'exprefïïon de St. Pierre ne dit pas que Vame du Sauveur foit allee dans la prifon dont il parle. Car la liaifon de ce verfet ivec le précédent , montre que Vefprit ïar lequel, ou dans lequel // efl allé figni5e ou fa nature divine , dans laquelle il peut s'être manifeffcé a Noè, comme il ,'a fait a d'autres fideles; ou le Saint Efprit, par lequel il mit ce Patriarche en état de prêcher aux habitans du premier mon Je. Et cette phrafe, étant allé il a prêchê, qui peut très-bien fe rendre en notre languc , 'J efl allé prêcher, ne renferme pas tou* jours l'idée d'un tranfport local, mais ^uelquefois ia fimple aélion ; puisqu'il ïft attribué a Dieu, qui eflpartoui, d''aller ians un lieu & d'en fortir, pour dire qu'il

y

Sluiten