Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 16 )

eft fait pour eux, fe font fait un point de Rehgion d'apphquer tout a eux-mêmes, & de piger du prix des chofes par le profit qu'ils en retrrent. C'eft la-deftus qu ils ont formé les notions qui leur fervent a expliquer la nature des chofes. a juger du bien Sc du mal, de 1'ordre Sc du defordre, du chaud Sc du froid, de la beauté & de h laideur &c, qui dans le fond ne font point ce qu'ils s'imaginenf maitres de formcr ainfi leurs idéés , ils fe flatterent d'étre libres; ils fe crurent en droit de décider de la louange Sc du blame, du bien & du mal ; ils ont appellé bien ce qui tourne a leur profit Sc ce qui regarde le culte divin, Sc mal m contraire ce qui ne convicnt ni a 1'un ni a 1'autre: Sc comme les ignorans ne font capables de juger de rien, Sc n'ont aucune idee des chofes que par le fecours de 1'imagination qu'ils prennent pour le jugement, ris nous difcnt que 1'on ne connoit tim dans h mture, Sc fe figurent un ordrc particulier dans le monde. Enfin ils 'croyent les chofes bien ou mal ordonnées, fuivant qu'ils ont de la facilité ou de la peine a les imaginer , quand les fens les leur repréfentent; Sc comme on s'ar'rête volonticrs a ce qui fatigue lc moins -le cerwau,, on fe peifuade d'être bien

fondé

Sluiten