Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

i 20 )

rcpréfente 1'êti'e univerfel dans lequel pour parler comme Saint Paul, nous avons la w>, le mouvement & 1'être. Cette notion n'a rien qui foit indigne de Dieuj car fi tout eft en Dieu, tout découle néceffairement de fon effence, 8c il faut abfolument qu'il foit tel que ce qu'il contient, puifqu'il elt incompréhenfible que des êtres tous matériels foient maintenus 6c contenus dans un être qui ne le foit point. Cette opinion n'eft point nouvelle ; Tertullien, 1'un des plus favans hommes que les Chrétiens ayent eu, a prononcé contre Apclles que ce qui n'eft pas corps n'eft rien , 6c contre Praxéas que toute fubftance eft un (*) corps. Cette doctrine cependant n'a pas été condamnée dans les quatre premiers Conciles Oecuméniques ou généraux. (**)

(*) §l"s autem ntgabxt Deurn ejfe corpus , etji Deus Spiritus! Spiritus tt'tam corporis fui gentris, in faa e§gie. Tektul. adv. Prax. Cap. 7-

(**) Ces 4. premiers Conciles font i°. celui de Nicëe en 31$. fous Conftantin & le Pape Sylvestre. 2°. celui de Conftantinople en 381. fous Gratiën, Valentinien & Théodofe, & le Pape Damafe I. 3° celui d'Ephèfe en43'r. fons Théodofe le jeune & Valentinien, & le Pape Céleftin. 4». celui de Chalcédoine en 451. fous Valentinien Sc Martian, 6c le Pape Léon I.

Sluiten