Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

(*r)

cérémonies &c par un cultc fuperftitieux aux vains phantömes de 1'imagination. C'eft de la que dérive le mot de Religion qui fait tant de bruit dans le monde. Les hommes ayant admis des Puiffances invifibles qui avoient tout pouvoir fur eux, ils les adorerent pour les fléchir, & de plus ils s'imaginerent que la nature étoit un être fubordonné a. ces Puiffances. Dés lors ils fe la figurerent comme unc maft* morte ou comme un efclave qui n'agisfoit que fuivant 1'ordre de ces Puiftances. Dés que cette fiufte idéé eut frappé leur efprit , ils n'eurcnt plus que du mépris pour la nature & du refpeci que pour ces êtres prétendus qu'ils nommerent leurs Dieux. De la, eft venue 1'ignorance oü tant de peuples font piongés, ignorance d'oü les vrais favans les pourroient rctirer, quelque profond qu'en foit 1'abime, fi leur zcle n'étoit traverfé par ceux qui menent ces aveugles, & qui ne vivcnt qu'a, la faveur de leurs impoftures.

Mais quoiqu'il y ait bien peu d'apparence de réuffir dans cette entreprifc, il ne faut pas abandonner le parti de la vérité ; quand ce ne feroit qu'en confidération de ceux qui fe garantiflènt des fymptömes de ce mal, il faut qu'une ame généreufe dife les chofes comme elles B T

Sluiten