Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 16 )

font. La vérité , de quelque nature qu'elle foit, ne prut jamais nuire, au lieu que 1'erreur, quelque innocente Sc quelque utile même qu'elle paroiffe, doit néceffairement avoir a la longue des effets très-funeftes.

f. *.

La crainte qui a fait les Dieux a fait auTi la Religion, Sc depuis que les hommes fe font mis en tête qu'il y avoit des Agens invifibles qui étoient caufe de leur bonne ou mauvaife fortune, ils ont renoncé au bon fens Sc a la raifon, Sc ils ont pris leurs chimères pour autant de Divinités qui avoient foin de leur conduite. Après donc s'être forgé des Dieux ils voulurent favoir quelle étoit leur nature , Sc s'imaginant qu'ils devoient être de la même fubftance que 1'ame, qu'ils eroyoient reffembler aux phantömes qui paroïfTent dans le miroir ou pendant le fómmeil , ils crurent que leurs Dieux étoient des fubftances réclles, mais fi ténucs Sc fi fubtiles que pour les diftinguer des Corp's ils les appellerent Efprits ,bien que ces Corps Sc ces Efprits ne foient en effet qu'une même chofe, Sc ne different que du plus au moins, puifqu'être Efprit ou incorporel, eft une chofe incompré-

Sluiten