Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C4o ) *

qu'il prenoit avec les chefs de la révolte, il les perfuada fi bien qu'ils le fuivirent au nombre de fix eens mille hommes combattans, fans les femmes 6c les enfans, a travers les déferts de 1'Arabie dont il conhoiffoit tous les détours. Après fix jours de marche , dans une pénible retraite, il prefcrivit a ceux qui le fuivoient de confacrer le feptieme a fon Dieu par un repos public , afin de leur faire croire que Dieu le favorifoit , qu'il approuvoit fa domination> 6c afin que perfonne n'eüt 1'audace de le contredire.

II n'y eut jamais de Peuple plus ignorant que les Hébreux, ni par conféquent plus crédule. Pour être convaincu de cette ignorance profonde, il ne faut que fe fouvenir dans quel état ce Peuple étoit en Egypte, lorfque Moyfe le fit révolterj il étoit haï des Egyptiens a caufe de fa profefiion de Patres , perfécuté par le Souverain, 6c employé aux travaux les plus vils. Au milieu d'une telle Populace il ne fut pas bien difficile a Moyfe de faire valoir fes talens. II leur fit accroire que fon Dieu (qu'il nomma quelquefois fimplement un Ange) le Dieu de leurs Peres lui étoit apparu; que c'étoit par fon ordre qu'il prenoit foin de les conduire ; qu'il 1'avoit choifi pour les gouverner, 6c

Sluiten