Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

(43 )

la vue & dc la préfence du Peuple. En.fuite il fit ce qui s'eft toujours pratiqué dans les nouveaux établiffemens, favoir , des prodiges, des miracles dont les fimples étoient éblouis, quelques-uns étourdis, mais qui füfoient pitié a. ceux qui étoient pcnétrans 8c qui lifoicnt au travers de ces impoftures.

Quelque rufé que fut Moyfe, il eut eu bien de la pcine a. fe faire obéir, s'il n'avoit eu la force en main. La fourbe fans les armes réuffit raremcnt. : Malgré le grand nombre de dupes qui: fe foumettoient aveuglément aux volontés de eet habile lcgiflateur, il fe trouva des perfonnes affez hardies pour lui reprocher fa mauvaife foi en lui difant que fous de fauffes apparences de juftice 8c d'égalité, il s'étoit emparé de tout, que 1'autorité fouveraine étant attachée a ft familie , nul n'avoit plus droit d'y prétendre, 8c qu'il étoit enfin moins lePere que le Tyran du peuple. Mais dans ces; occafions Movfe en profond politique perdoit ces Efprits - forts 8c n'épargnoit aucun de ceux qui blamoient fon gouvernement.

C'eft avec de pareilles précautions 8c en colorant toujours de la vengeance divine fes fupplices, qu'il rcgtia en Defpo-

Sluiten