Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

, '47}

Etre donc né d'une Vierge par 1'opération da Saint-Efprit, n'eft pas plus extraordinaire ni plus miraculcux que ce que content les Tartares de leur Gengiskan dont une Vierge fut aufti la mrre; les Chinois difent que le Dieu Foé devoit le jour a une Vierge rendue féconde par les rayons du foleil.

Ce prodige arriva duns un tems oü les Juifs lafles de leur Dieu, comme ils 1'avoient été de leur Juges (*), en vouloient avoir un vifible comme les autres nations. Comme le nombre des fots eft infini, Jéfus-Chrift trouva des Sujets par-tout} mais comme fon extréme pauvreté étoit un obftacle invincible (**) a fon élévation, les Phari flens , tantöt fes admirateurs , tantót jaloux de fon audace , lc déprimoient ou 1'élevoient felon 1'humeur inconftante de la Populace. Le bruit courut dc fa Divinité, mais dénué de forces comme il étoit, il étoit impoffible que fon deftein réufsït: quelques malades qu'il guérit , quelques prétendus

(*) 4C. Livre de Samuel Cbap. 8. Les Ifraëütes mécontens des enfans de Samuel deir.andqnt un Roi.

(**) Jéfus Chrift étoit de la fefte de? Pharifiens , c'clt-a-dire, des miférables, & ceux-ü étoient tous oppofés aux Saducéens qui formoient ia fede des riches &c. Veyez. lc Talmud.

Sluiten