Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 49 )

lui eüt aliéné les efprits: au lieu, dis-je, de répartir comme eüt fait un homme ordinaire, que celui, dit-il, d'entre vous qui eft fans pêché lui jette la première piet re. Réponfe adroite & qui montre bien la préfencede fonefprit. Qu'uneautre foismterrogé s'il étoit permis de payer le tribut a Céfar, & voyant 1'image du Prince fur la piece qu'on lui montroit, il éluda la dimculté en répondant qu'on eüt d rendre d Céfar ce qui appartenoit d Céfar. La difficulté confiftoit en ce qu'il fe rendoit criminel de Lèze-Majefté, s'il nioit que cela füt permis, & qu'en difant qu'il le falloit payer il renverfoit la loi de Moyfe ; ce qu'il protefta ne vouloir jamais faire, lorfqu'il fe crut, fansdoute, trop foible pour le faire impunément; car , quand il fe fut rendu plus célebre , il la renverfa prefque totalement : il fit comme ces Princes qui promettent toujours de confirmer les priviléges de leurs Sujets , pendant que leur puiffance n'eft pas encore bien établie , mais qui dans la fuite ne s'embarraffent point de tenir leurs promeffes.

Quand les Pharifiens lui demanderent de quelle autorité il fe mêloit de prêcher & d'enfeigner le peuple, Jéfus-Chrift penetrant leur deffein qui ne tendoit qu'a,

Sluiten