Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

(>4 )

Ble méprifablc Sc que fa Loi n'eft qu'un tiffii de rêveries que 1'ignorance a mis en vogue , que 1'intérêt entrctient, Sc que la tyrannie protégé.

§. 15.

On prétend néanmoins qu'une Religion établie fur des fondemens fi foibles, eft divine Sc furnaturelle, comme fi on ne favoit pas qu'il n'y a point de gens plus propres a donner cours aux plus abfurdes opinions que les femmes Sc les idiots; il n'eft donc pas merveilleux que Jéfus-Chrift n'eüt pas des favans a fa fuite, il favoit bien que fa Loi ne pouvoit s'accorder avec le bon fensj voila fans doute pourquoi il déclamoit fi fouvent contre les fages qu'il exclut de fbnRoyaume oü il n'admet que les pauvres d'efprit, les fimples Sc les imbécilles: Les efprits raifonnables doivent fe confoler de n'avoir rien a démêler avec des infenfés.

S. 17-

De la Morale de Jéfus-Chrift. Quant a la morale de Jéfus-Chrift,

avoit fait encore fi peu de progrès. „ On fait ,, de tems immémorial, difoit-il au Cardinal Bembo, combien cette fable de Jéfus-Chrift nous a „ été profitable." Quantum nobis noftrifyue ea de Cbrifio fabula profuerit , fatis efi omnibus {eculis netum.

Sluiten