Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

^8 >

Jêröme (*) comme un homme dont li vertu faifoit honte aux meilleurs Chrétiens , Sc dont la vic étoit fi tempérante , que fes meilleurs repas n'étoient qu'un peu de fromage, du pain Sc de l'eau: Avec une vie il frugale, ce Philofophe, tout Payen qu'il étoit, difoit qu'il valoit mieux être infortuné Sc raifonnable que d'être riche Sc opulent fins avoir de raifon; ajoutant qu'il eft rare que la fortunc Sc la fageffë fe trouvent réunies dans un même fujet, Sc qu'on ne fauroit être heureux ni vivre fatisfait qu'autant que notre félicité eft accompagnée de prudcnce, dc juftice Sc d'honnêteté , qui font les qualités d'oü réfulte la vraye Sc la folide volupté.

Pour Epiétete, je ne crois pas que jamais aucun homme, fans en cxcepter Jéfus-Chrift, ait été plus ferme, plus auftere, plus égal, Sc ait eu une morale pratique plus fublime que la fienne. Je ne dis rien qu'il ne me fut aifé de prouver fi c'en étoit ici le lieu, mais de peur dc pafter les bornes que je me fuis prefcrites, je ne rapporterai des belles aétions de fa vic' qu'un feul exemple. Etant efclave d'un Affranchi , nommé Epaphrodite, Capitaine des Gardes de Néron , il prit

(*) Liv. i. contre Jovinien Chap. 8.

Sluiten