Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 60 5 _

rnftruirele Peuple, quand ils ont déclame' contre les feuls hommes qui fachent ce' que c'eft que la droite raifon & la véritable vertu ; tant il eft vrai que rien au monde n'approche 11 peu des mceurs des vrais Siges que les actinns de ces hommesfuperftitieux qui les décrient; ceux - ci femblent n'avoir étudié que pour parvenir a un pofte qui leur donne du pain, ils fons vains & s'applaudiftent quand ilsl'ont obtenu, comme s'ils étoient parvenus a: un état de perfeétion, bien qu'il ne foit pour ceux qui 1'obtiennent, qu'un état d'oifivcté , d'orgueil, de liccnce & de volupté , oïi la plupart ne fuivent rien moins que les maximes de la Religion qu'ils profeftent. Mais laiftbns-la des gens qui n'ont aucune idéé de la vertu réelle 'pour examiner la Divinité de leurMaitre,

§• 19-

Après avoir examiné la politique & la morale du Chrift oü 1'on ne trouve rien d'aufTi utile & d'auffi fublime que dans les écrits des anciens Philofophes, voyons fi la réputation qu'il s'eft acquife après 'fi mort eft une preuve de fa Divinité. Le Peuple eft fi accoutumé a. la déraifon que je m'étonne qu'on prétende tirer aucune conféquence de fa conduite j

Sluiten