Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( 64 )

des prétendues peines d'un Enfcr, imite des fables des anciens Poëtes, Sc par 1'efpérance des joyes du Paradis, oü il eut 1'impudence de faire dire qu'il avoit été enlevé.

Ces difciples, a force de prefliges Sc de menfongcs, procurerent a leur Maïtre 1'honncur de paffer pour un Dieu , honneur auquel Jéfus de fon vivant n'avoit pu parvenir : fon fort ne fut pas meilleur que celui d'Homere, ni même li honorable, puifque fix des Villes qui avoient chafie Sc méprifé ce dernier pendant fa vie , fè firent la guerre pour favoir a qui refteroit 1'honneur de lui avoir donné le jour. , §. 21.

On peut juger par tout ce que nous avons dit que le Chriftianifme n'eft comme toutes les autres Religions qu'une impofture grofTiéremcnt tiflue , dont le füccès Sc les progrès étonneroient même fes inventcurs s'ils revenoient au monde : mais fans nous engager plus avant dans un labyrinthe d'erreurs Sc de contradictions vifibles dont nous avons affez parlé, difons quelque chofe de Mahomet lequel a fondé une loi fur des maximes tour tes oppofées a celles de Jéfus-Chrift.

§. zx:

Sluiten