Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

in)

efprit borrié; 1'ignorancc les imagina tc Tintérêt les fomente.

§• 4-

Ainfi tout homme fenfé ne peut croire ni Dieux, ni Enfcr, ni Efprits, ni Diables, de la maniere qu'on en parle communément. Tous ces grands mots n'ont été forgés que pour éblouir ou intimider le vulgaire. Que ceux donc qui veulent fe convaincre encore mieux de cette vérité prétent une férieufe attention a. ce qui füit' , & s'accoutument a. ne potter des jugemens qu'après de müres réflexions.

§■ f-

Une infinité d'aftres que nous voyons au-defTus de nous, ont fait admettre autant de corps folides oü ils fe meuvent , parmi lefquels il y en a un deftiné a la Cour Célefte, oü Dieu fe ticnt comme un Roi nu milieu de fes Courtifans. Cc lieu eft le féjour des Bienheureux oü 1'on fuppofc que les bonnes ames vont fe rendre en quittant le corps. Mais fans nous arrêter a une opinion fi frivole & que nul homme dc bon fens ne peut admettre, ii eft certain que ce que 1'on appelle Cicl n'eft autre chofe que la continuation

Sluiten