Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

(*r)

leur -fantaifïe , mundum pro fuarum libito voluntatum rexijfe. Jean Louis Vivaldo de Mondovi qui écrivoit en iyoö\ 8c dont on a entre autres ouvrages un traité d« duodecim perjecutionibus Ecclefia Dei , dit au Chapitre de la fixieme perfécution, qu'il y a des gens qui ofent mettre en queftion lequel des trois Légiflateurs a été le plus fuivi, Jéfus-Chrift, Moyfe, ou Mahomet : qui in quaftionem vertere prefumunt, dicentes : quis in hoe mundo majorern gentium aut populorum fequelam ha.' buit, an Chrijlus, an Moyfes , an Mahometus ?

Herman Riftwyk , Hollandois, brülé a la Haye en i f i z. fe moquoit de la Religion Juive & de la Chréticnne: on ne dit pas qu'il parlat de la Mahométane , mais un homme qui traitoit Moyfe 6c Jéfus - Chrift d'impofteurs , pouvoit - il avoir meilleure opinion de Mahomet?

On doit penfer de même de Pautenr inconnu des impiétés contre Jéüis-Chrift trouvées 1'an 1^47. a. Genève parmi les papiers du nommé Gruet. Un Italien nommé FauJIo da Longiano avoit entrepris un ouvrage qu'il intituloit le temple de la Vérité, dans lequel il ne prétendoit pas moins que de détruire toutes les Religions. „J'ai, dit-il , commencé un au-

Sluiten