Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

( uo )

Dans le dernier article du Naudarana qui eft une rapfodie de bévues Sc de fausferés, il y a quelques recherches confufcs touchant le livre des trois impofteurs. ïl y eft dit que Ramus 1'attribuoit a Pofiel, ce qui ne fe trouve nulle part \ dans les écrits de Ramus; quoique Pofiel eüt d'étrangcs vilions, Sc que Henri Etienne dépofe lui avoir oui dire que des trois Religions, la Juive, la Chrétienne, Sc la Mahométane, on pourroit en faire une bonne , il n'a pourtant dans aucune de fes ceuvres attaqué la Miftion de Moyfe , ni la Divinité dc Jéfus - Chrift , Sc : n'a pas même ofé foutenir en termes précis que cette Religieufe Hofpitaliere Vcnitienne qu'il appelloit fa Mere Jeanne feroit la rédemptrice des femmes, comme Jéfus-Chrift avoit été le rédempteur des hommes. Sculement, après avoir 1 dit que dans 1'homme animus étoit la partie mafculine, anima la féminine, il a eu la. folie d'ajouter que ces deux parties; ayant été corrompues par le pêché, fa mere Jeanne répareroit la féminine, com- ■ me Jéfus - Chrift avoit réparé la mafculine. Le livre oü il débite cette extravagance fut imprimé in-16. a Paris 1'an . tffz. fous le titre des'trois merveilleufes •viftoires des ftmmes , Sc rï'eft pas devenu

Sluiten