Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

f "8 )

niere dont je 1'ai découvert, 6c comment je 1'ai vü> 5c- je vous en donnerai un court êc fidele extrait.

Etant a Francfort - fur - le - Mein en 1706., je m'en fus un jour chez un des Libraires le mieux afforti en toutes fortes de livres , avec un Juif 6c un ami nommé Frecht, Etudiant alors en Théologie : Nous examinions le catalogue du Libraire , lorfque nous vimes entrer dans la boutique un efpece d'Offlcier Allemand qui s'adreiTant au Libraire lui demanda en Allemand , s'il vouloit conclure leur marché , ou qu'il alloit chercher un autre Marchand. Frecht, qui reconnut 1'Officier , le falua 6c renouvella leur connoiffance ; ce qui donna occafion a raon ami de demander a eet Officier, qui s'appelloit Traivfendorff", ce qu'il avoit a démêler avec le Libraire. Irawfendorjf lui répondit qu'il avoit deux manufcrits 6c un livre trés-ancien dont il vouloit faire une petitc fommc pour la Campagne prochaine, 6c que le Libraire fe tenoit a fo. Rixdales , ne lui voulant donner que 4fo. Rixdales de ces trois livres, dont il en vouloit tirer ƒ00. Cette groife fommc pour deux manufcrits 6c un petit Uvret, excita la curiofité de Frecht, qui demanda a fon

Sluiten