Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

(127)

Dieu- il eft divifé en onze paragraphes au 1'on prouve que de 1'ignorance des caufes phyfiques eft née une crainte na[ turelle a la vue de mille accidens terrii bles, laquelle a fait douter s'il n'exiftoit [ pas quelque Puiffance invifible: doute 8c crainte, dit 1'auteur, dont les fins Politiques ont feu faire ufage felon leurs in: térêts, 8c ont donné cours a 1'opinion de cette exiftence qui a été confirmée par d'autres qui y trouvoient leur intérêt particulier , 8c s'eft cnracinée par la fottife du Peuple toujours admirateur de 1'extraordinaire, du fublime 8c du merveilleux. II examine enfuite quelle eft la nature de Dieu, 8c détruit 1'opinion vulgaire des caufes finales comme contraires a la faine Phyfique: enfin il fait voir qu'on ne s'eft formé telle ou telle idéé de la Divinité , qu'après avoir régie ce que c'eft que perfeciion, bien, mal, vertu, vice, réglcment fait par 1'imagination 8c fouvent le plus faux qu'on puifte imaginer ; d'oü font venues les fauftes idéés qu'on s'eft fakes 8c qu'on conferve dc la divinité. Dans le dixieme 1'auteur explique a. fa maniere ce que c'eft que Dieu, 8c* en donne une idéé aftez conforme au fyftême des Panthéiftcs , difant que le mot Dieu nous repréfente^ un être infini,

Sluiten