Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

PRÉLIMINAIRE. Whytt, moins enthoufiafte , a Imaginé un fyftême fondé fur la même bafe que celui de Stahl, mais qui cependant en diffère effen* tiellement. Son opinion étoit que puifque les contractions des mufcles, dont 1'aclion n'eft pas foumife a la volonté, pouvoient être exci-* tées par 1'irritation méchanique , que puifque ces mouvemens augmentoient dans la même proportion que cette irritation , il falloit croire, ou que la matière étoit capable d'engendrer du mouvement ( ce qu'il jugeoit contraire a tour ce que nous connoiffons des loix de la nature ) , ou admettre qtre 1'ame agit immédiatement fur les fibres mufculaires, & caufe leur contra&ion, quoiqu'elle n'en ait pas la confcience, comme elle 1'a lor£

Sluiten