Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

PRÉLIMINAIRE, xlvïj ties du corps (1); mais 1'ignorance oü nous fommes, de quelle manière rimprefllon des fubfiances matérieiles fur les organes des êtres vivans détermine les mouvemens dont il s'agit, fuffit-elle pour que nous les attribuions a une ame ? Nous ne connoiffons pas mieux les loix des mouvemens d'attraclion & de répulfion , les loix des affinités chymiques & magnétiques ; avons-nous pour cela le droit de conclure que ce font des ames qui préfident k ces mouvemens ?

(i) Si on venoit m'objecler que les êtres dans lefquels o(i ne découvre ni eerveau ni nerfs, comme la plupart des infecles, les coquitla| les plant.es , ne font pas moins capables des mêmes mouvemens , je répeadrois que , fans doute, dans ets êtres , un fluide & une organifauon analogues produÜeot les merries efiets.

Sluiten