Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de V Ame.

détermine a former rembryon ; les autres difoient que cette femence eft une matière oü font repréfentées des idees ou des vertus plaftiques qui la faconnent diverfement, fuivant 1'efpèce d'animal qui la fournit. Les modernes, rejettant ces hypothèfes , ont cru qu'en obfervant la nature i!s parviendroient a découvrir ce myftère; quelques-uns ont fait fur ies ceufs & fur les matrices des vivipares une iniinité d'expériences ; mais elles ne leur ont montré que la progreffion du développement des parties de 1'animal , fans qu'ils aient pu concevoir comment ces parties fe forment, & s'arrangent de Ia même manière & dans le même ordre que celles des individus dont elles proviennent. Défefpérant de pouvoir expliquer un tel phénomène, quelques philofophes ont tranche toute difficulté a eet égard; i!s ont fuppofé que les premières femelles que Dieu a créées renfermoient les germes , contenus les uns dans les autres, de tous les individus

A 2

Sluiten