Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ie VAme. f flences phyfiques qui règne aujourd'hui femble faire prévaloir 1'opinion touchant les animalcules; je fais que plufieurs curieux s'en occupent encore tous les jours: voyons donc fi cette opinion mérite plus de confidération que les autres.

J'ai fait les mêrnes expériences que ces curieux fur les infufions des fubffances animales & végétales , oü 1'on obferve des corpufcules mouvans qu'on regarde comme des animaux; j'ai trouvé ces corpufcules de différentes forrnes , de différentes grofTeurs , fuivant 1'efpèce & 1'état préfent de ces fubftances, & j'ai vu que Ie feul rapport qu'on peut admettre entre eux , & un être organifé vivant, confifte dans le mouvement: mais rien ne prouve que ce mouvement dépende d'un principe de vie. Sur quel fondement, en effet, fuppofé-t-on que ces corpufcules font des animaux vivans, auxquels on accorde même quelque forte d'intelligence? Premiérement, ce ne font pas les femences feules qui contiennent ces A3

Sluiten