Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

# Effaifur les facultés

prétcndus animalcules, comme Leuwènhoec ravoit annonce'; on les trouve dans toutes les fubftances animales & vége'tales , faines ou alte're'es, qu'on met en fnftifron dans 3'eau chaude ; les excrémens même des animaux en fourniffènt : peut-on donc les regarder comme des germes que le cre'ateur a répandus dans toute la nature ? Quelle idee cette fuppofition nous donneroit - elle de fa fage fle ? Quoi! pour produire quelques êtres par -cï- par -la, il auroit cre'é des millions innombrables de germes l pure perte, puifcju'on en de'couvre des quantités prodigieufes dans les plus petites portions de liqueurs qu'on examine ? En fecond lieu , ces corpufcules, dit-on, ont des mouvemens femblables a ceux des êtres anime's; ils fe fuient, ils fe rapprochent, ils suniffent, ils fe feparent ; en un mot, tous leurs mouvemens femblent produits par Pinquie'tude, par I'inclination, par 1'averfion , &c. Mais je ne vois dans ces mouvemens que ceux de

Sluiten