Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

24 Ejjai fur les facultés

*> mentent leurs efiorts a mefure qu'on 33 leur réfifte; & dans l'homme corporel » & fpirituel tout enfemble, il exifte 3= certainement une puifiance de cette « efpcce. L'ame, de 1'aveu de tout le »> monde, eft le principe de tous les *> mouvemens volontaires & naturels ; '3 excitée par le fentiment confus de fes 33 befoins , occupée en tout temps de la 33 confervation du corps auquel elle eft 33 unie, poufiee par le defr deloigner 33 l'infcant fatal qui doit rorrpre cette »3 union, elle agit dans cette vue par » une efpèce d:inftincè, fans fe rendre 33 fenfiblementtémoignage defonaction; 33 elle eft le moteur qui remonte la ma» chine ; elle combat efficacement les 33 réliftances ordinaires qui tendent a ar>» réter le cours des fluides; elle fait cir» culer Ie fang. A de nouveaux obftacles, »3 elle oppofe de nouveaux efForts; & »3 c'eft dans ces fortes d'efforts redouble's »3 que conlifte la fïèvre : eftorts heureux ï3 ou malheureux , fuivant les circonf33 unces j

Sluiten