Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

fjö Effai fur les facultés

,de phénomènes qui ont étonné jufqua .préfent.

L'anatomie & I'exercice de notre art Ji jus apprennent que les fubftances cor.ticales & méiullaires du cerveau font inienfibles &incapab!es, par eües-mêmes, -fl'aucun mouvement. Dun autre cóté, :dcs expériences faites fur des animaux; arivans nous ont montré qua chaquê «xpiration le fang veineux reflue par les •jugulaires & les vertébrales jufques dans „Jes finus de la dure-mère & dans les veines trii uivt,,,;, U'J p2%& ne communiqué^ ■a ce vifcère un mouvement -d elévatioo Jèc ö'abaiffement qui répond a celui de Ja reipiration; méchanifme qui s'étend , par la même caufe, jufqua la mot-Hé épinière. Telle eft donc 1'impulfion totijours agiffante qui détcrmine le fluide nerveux a pénétrer dans les nerfs ; or , comme ce fluide, continuellement pouffé dans la même direöion , ne retourne jamais vers fa fource, les nerfs en font Soujours pleins, & font, par cette raifon,.

Sluiten