Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de t Amh y_J tónhoiffoit point le véritable principe de leurs actions; il 1'avoit fenti feulement, en foupgonnant, cómmeje 1'ai déjadit, des forces intérieures, dans les corps organifés, ifidépendantes des loix de la méchanique.

Ces forces font donc la fenfibilité & 1'irritabilité. On n'a jamais douté que ce ne fut par les nerfs que les animaux euffent des fenfations, & que leurs mufcles fuffent capables de mouvement; mais ün phénomène bien avéré, & qu'on ne doit jamais perdre de vue, c'eft que ces nerfs ont des rapports trés - variés avec les divers ftimulus dont ils fubiffent 1'impreffion, non - feulement dans les différentes parties du corps, mais encore dans les individus de diverfes efpèces, & quelquefois même dans les individus de la même efpèce ; loix incompréhenfibles, comme celles des affinités cbymiques , des phénomènes magnétiques; loix, en un mot, qui font celles de l'attradion & de la répulfion, également inconcevableS,

Sluiten