Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de VAme.

s> la louve a quitter la portee de i'ari» ne'e pre'cédente , pour s'attacher a un 33 male ; ce befo'.n preffant anéantit la 33 tendreffe de la mère , & la familie 33 refte ainfi abandonnée33.

II n'y a rien dans la conduite de ces animaux qui décèle la moindre intelligence , ni aucune combinaifon d'idées ; la tendreffe que la louve a pour fes petits eft une affection qui ne dépend évidemment que de la modification que lés organes du fentiment ont acquis en elle dans 1'état de mère, puifque lorfque eet état a ceffé , & que le fentiment qui én étoit le réfultat, a été effacé par celui de 1'amour , la louve ne veille plus a fa confervation de fa familie qu'elle méeonnoit dès-lors , & qui lui devient abfolument étrangère. D'un autre cóté , fi^ les jeunes loups femblent münquer d'expérience dans la recherche de leur proie, ou dans les dangers qui les menacent, ce n'eft pas paree que leur jugement n'eft pas encore affez formé, mais paree

Sluiten