Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

106 FIfai fur ?es facultés'

autre chofe quel'action intuitive interne aii moyen de laquelle les objets abfens produifent, dans I'entendement , des idees, comme les objets préfens lui en fourniffent par les autres fens.

M. Vabbé de Condillac, en analyfant la penfée , explique plus clairement que Locke fa génération de nos idéés. II commence par 1'analyfe de la vue extérieure. En jettant les yeux fur une campagne , on voit au premier coup-d'ceil tout ce qu'elle renferme; mais ce premier inftant ne fuffit pas pour nous faire connoitre cette campagne, c'eft-a dire, pour nous faire déméler les objets qu'elle renferme. II faut donc, pour acqué ir cette connoifïance , en voir chaque partie 1'une après 1'autre ; & au lieu de tout embraffer d'un coup-d'ceil, il faut arrêter fes regards fucceflivement d'un objet fur un autre. Voila ce que la nature nous apprend ; fi elle nous a donné la faculté de voir une multitude d'objets a-lafois, 1'ame, de fon «óté, dirige enfuite nos yeux fur les dif-» *éreni objets qui font foumis a notre

Sluiten