Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ie VAmé, ioy Vue, & c'eft a cette feconde faculté que nous devons toutes les connoiffances que nous acquérons par la vue extérieure,

« C'eft ainfi, continue notre auteur, 33 qu'on analyfe les objets préfens par le 33 moyen de Ia vue; quoique d'un coup33 d'ceil on déméle une multitude d'ob33 jets dans une campagne qu'on a étudiée, 33 cependant la vue n'eft jamais plus dif33 tincle que lorfqu'elle fe circonfcrit elle33 même, & que nous ne regardons 33 qu'un petit nombre d'objets a-la-fois: 33 nous en difcernons moins que nous 33 n'en voyons ; il en eft de même de Ia 33 vue de 1'efprit, J'ai a-la-fois préfentes 33 un grand nombre de connoiffances qui 33 me font devenues familières ; je les vois 33 toutes , mais je ne les déméle pas éga33 lement. Pour voir d'une manière dif33 tincte tout ce qui s'offre a-la- fois dans 33 mon efprit, il faut que je décompofe , 33 comme j'ai décompofé , ce qui s'offre 33 a mes yeux , il faut que j'analyfe ma 33 penfée; cette analyfe ne fe fait pas

Sluiten