Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de VAme. iop jets abfens, il nous fert encore a les approfondir , a les analyfer pour enrichir 1'entendement, qui ne confifte, ainfi que 1'imagination , que dans les rapports intimes de Fame avec eet organe. Tous les mots d'une langue, par exemple , font les fignes des chofes , ou de leurs qualités,oude leurs adions. Or, depuis 1'enfance, il n'eft aucun de ces mots fur lefquels la vue intérieure ne fe foit ex-ercée, ou par befoin, ou parfimple curiofité, ou pour acquérir des connoiffances, afin d'en pénétrer la fignitication. La"vertu & le vice ne font que des mots; mais ces mots défignent des bonnes & des mauvaifes adions. Or, lorfqu'il s'agit d'approfondir la fignification de ces mots, & nous former une idéé réelle de la vertu & du vice , cetont ces adions que la vue intérieure nous retrace ; & c'efi ainfi que par cette faculté nous cherchons toujours , autant qu'il eft poffible, a nous former des idéés repréfentatives de toutes les abftradions en général ; c'eft par ce

Sluiten