Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Hó" EJJ'al fur leii facultés qu'il avoit fini une page, il Ia relifoit töüt haut d'un bout a I'autre; tk que fi quel^ que chofe lui déplaifoit, il le retranchoit Bz écrivoit par-deffus les corrections avec beaucoup de jufieffc. Le témoin oculaire de ce phénomène dit avoir vu le jeune eccléfiaftique éciire un fermon en dormant, & qu'il y fit une correftion affez furprenante; qu'ayant mis dans un endroit ce dïvïn enfant, il crut, en relifant ce qu'il venoit d'écrire, devoir fubftituet le mot adorable ü divin j que pour cela 3 il effaca ce dernier mot, & plaga le premier exacïement au-deffus ; après cela , voyant que le ce, qui convenoit a divin 3 n'alloit pas avec adorable , il ajouta fort adroitement un t a cóté des lettres precédentes, de facon qu'on lifoit eet adorable enfant, &c.

Le narrateur de cette hifioire a prétendu prouver par elle que 1'ame a des idees innées. II eft certain que dans les réves , les idees ou les images que la vue' intérieure nous préfente peuvent déter-

Sluiten