Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

VAme* 131

trahifon ; mais en méme temps, comme la chaleur épanouit davantage les houpes nerveufes des organes des fens, ces hommes ont les fenfations plus vives, plus d'imag'hation , &. font plus affedés pat le plaifir & par Ia peine ; enfin, a ces obfervations de 1'auteur de YE/pritdes Loix, on peut ajouter que dans les climats tempérés, les caradères font plus mélés , plus difparates ; de forte qu'on y voit fouvent un philofophe tranquille & modefte a cóté d'un être ambitieux, impudent, ingrat, qui fe cache pour nuire, &c. II eft rare de voir des contraftes fi marqués dans les deux extrémités des zones.

Cependant, la comparaifon des anciens Romains avec ceux qui habitent aduellement le même pays a prévènu plufieurs perfonnes contre les obfervations de Mi de Montefquieu j mais on peut dire que dans 1'ancienne Rome, Ia forme de Ia république & les divers événemens des guerres puniques infpirèrent tout d'un F 6

Sluiten