Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de VAme. I^y

& les Spartiates ; auffi ce fut a Athènes ok ies ouvrages d'Homère firent les plus fortes impreffions, Ce peuple e'toit borné dans un efpace fort petit; fes aétions ne s'étendoientguères au-dela de 1'Attique ; mais lorfque 1'iliade & 1'odiflee eurent paru, il fe monta fiir un ton bien différent : les fentimens d'élévation, de grandeur & de fupériorité qu'il puifoit dans ces poëmes, 1'élevèrent bientöt au deflus des autres nations. Aihènes ofa mefurer fes forces avec le roi de Perfe; cette république eut la hardiefle de porter fes armes dans le fein d'une vafte monarchie; trois fameufes batailles gagnées, celle de Marathon, celle de Salamïne & celle de Plate'e , excitèrent en méme - temps la terreur dans Ie Perfan humilié, & Ja jaloufie dans les Grecs étonn^s.

D'un autre cóté , le feu du génie d'Homère fi? communiqua bientót a des hommes fufceptibles d'en recevoir les plus vives impreffions. Echille pénétré des fentimens fublimes que 1'iliade lui infpi-

Q

Sluiten