Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de VAme. ,47

que donne ordinairement a fes concitoyens la füpériorité d'une ville fouvefaine ; tout cela forma $ Athéne* une aflemblée de gens qui fe croyoient audeffus des autres hommes. Auffi, 1'Attique i idoiatre d'elle même, ne 'fongea plus qu'a s'encenfer; folie de fes chimères, elle les transforma en divinite's : ie célèbre Aréopage foumettoit a fes jugemens, non-feuiement des héros, mais même des dieux. Enfin, la même caufe enflamma Ie génie des artifies; Athènes fut ornée de temples, de cirques, de bains, de pornques, de flatues, de colonnes, & d'une quantité prodigieufe d'édifices ou Ia délicatefle de i'art& Iafomptuofité d'un état riche & puiffant ont depuis fervi de modèles en fait de gout & de raagnificence.

Athènes mit environ cinquante ou folxante ans as'élever ainfi au faïte de la grandeur ;enfuite les divers fuccès de la guerre du Péloponèfe commencèrent a marquer fadécadence. Enfin, cette ville fuperbe

Sluiten