Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

de F Ame. 185 acruelle de la matière, puifque les actes de la volonté peuvent être exercés malgré les fenfations les plus vives; l'action de Mittius Scevola prouve, autant qu'on peut I'exiger, qu'ils ne peuvent émaner que d'un principe indépendant & fupé* rieur a Ia matière.

Que 1'auteur du Syflcme de la nature vienne a préfent m'objecter qu'on ne fauroit concevoir qu'un être fpirituel n'ait aucun pouvoir fur nos fenfations , que ce pouvoir foit borné a q.uelques parties de notre corps, & que eet être ne foit pas capable , au contraire, de renverfer , s'il Ie vouloit, 1'ordre de la nature entière; je répondrai a ce fophifte, qu'ignorant les loix de 1'économie animale, il n'a pu avoir une jufte idéé de Ia liberté de l'homme; que dans fa manière de raifonner il a confonuu 1'effence de 1'ame avec celle de Dieu ; que fi la raifon 1'avoit éclairé, il auroit concu que 1'ame, toute fpiritueile qu'elle eft, n'eft qu'un être créé a qui dieu a départi la mefure

Sluiten