Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ïpö Effai fur les facultés

CHAPITRE VIII.

Des caufes finales.

Après avoir mé 1'exiftence de 1'ame, il étoit bien digne de 1'auteur du fyftême de la nature de nier celle de Dieu. H y a employé la feconde partie de fon ouvrage Won ne peut lire qu'avec indignauon. II a préféré de fuppofer k la nature lintelligence qui peut n'appartenir qu'aun etre fpirituel; & multipliant fes efforts pour faper les fondemens de la religion, il n a point épargné les déclamations contre ceux de fes miniftres qui ont abufe de Uur facré caradère, ou qui 1'ont profane, contre les excès du fanatifme & les travers dc la fuperftition. Enfin, dans fon aveuglement, il a exclu toute idéé de création , prétendant que 1'uniyers , tel qu'il eft , a exifté de toute éternité.

Mon objet n'eft point de relever id fignoxance de eet auteur, fa mauvade fo,,

Sluiten