Geen zoekvraag opgegeven

Tekst
Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

204 Ëjjai fur les facultés comparer le corps des animaux a un laboratoire chymique,oülachaleur conjointtment aveclesmouvemens d'attraótion Sc d'expanfïon,&les loix des affinitésjtravaille, modifie , combine Sc aflimile d'une infinité de manières les fubftances qui lui font foumifes ; de la le eh\le, le fang & toutes les liqueurs qui en émanent, dont les qualités font relatives a chaque efpèce d'animal, & dont la formation eft au-dela de la fphère de nos connoiffances; nous favons feulement que ces liqueurs perdroient bientöt les propriétés qu'elles doivent avoir , Si qu'elles ne feroient pas long-temps fans s'altérer , fans fe décompofer, fi elles reftoient dans un parfait repos : il a donc fallu que 1'intelligence fuprëme ait pourvu a leur circulation, en établiffant des organes, dont 1'aétion, qui dépend de 1'irritabilité, lesentretient dans une agitation continuelle.

Un des cbangemens le plus confidésrable dont les fluide s des animaux foient

Sluiten