Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

18 ALÊXIS ET JUSTINË,

d'époufer le voifin Thomas ;

Car, s'il ne vous plalt pas, Je vous réponds qu'il n'me platc guere.

THOMAS. I JUSTINE. 1GENEVIEVE.1 THIERRI. ALEXIS.

h queu colere, Ah, le bon peie ! Ah , le bon pere, Point de colere, Ah, le bon pere, h, moncompere!|II veut , j'efpere ,1 C'eft vot'compere .iMon chercompere, Oui, je 1'efpere , luei méchanrjtouriQu'un doux retour'Un mauvais rour, ICar, c'eftl*amour, Un doux retour luel trifte jour ISoit dans ce jour, ju» trifte jour, Qui, dans ce jour. S'ra, dans cejour 'ourmon amour 1 'L'prixd'tonamourlPour vot' amour. |Vous joue un tour. L'piixd'mon amo

T h i t r r ï. Eft-ce ma faute a moi, fi vous n'avez paseu 1'efprit de vous faire aimer ?

v Thomas.

Mais eft-ce eun' raifon ca pour me refufer? Eft-ce qu'on n'a jamais vu 1'amour venir apiès le mariage ?

Thierri. C'eft du moins plus nouveau, que de Ie voir s'en aller, quand le mariage eft venu.

Thomas. Que Mam'selle Juftine ne m'aimepas apréfent, a ia bonne heure.

Thierri. Sürement, c'eft tout naturel....

Thomas.

S'il eft bien certain qu'elle n'en aime paseun aute.

Thierri. Ah! fcrois , par exemple, que fa mere ne répondra pas a cela.

Genevieve. Pardonne-nipi.

Ti

Sluiten