Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

ALEXIS Et JUSTINE,

j'en ai, moi ; par Coriféquent il ne lui manque rien»

T h o m a s.

Jarni, que j'ai de regret a ma déclaration!..* Me vla ben payé de ma peine.

Thierri.

Je te confeille de,la regretter, ca fefoit un petit compliment bien tourné.

1 homas, avec humeur.

Au revoir, voifin... Ben du plaifir, M. Alexis. Sans adieu , Mam'felle Juftine... Vous pouvez être füre d'une chofe, au moins, c'eft que vous n'aurez jamais de difpute avec les parens de votre mari.

Thierri. Eh ben! c'eft toujours ca. .

(Thomas Jorf )

SCÈNE IV.

LES PRECEDENS, exceptéThomas,

Alexis.

j^hüM. Thierri, que je vous ai d'obligationL, Ces gens-la ne penfent pas comme vous, & certainement ils ont bien tort; car, eft-ce ma faute, fi...

Thierri.

Confofe-toï, me vla, vla ma femme;j'n'avons qu'une filfè, je te la baillons en mariage; j'y gagnons un fils de plus, & toi un pere & une re ere,-;.

Gny

Sluiten