Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

Je tecus le 27 h midi, une dépêche du Général Custine (7) „ les' ennemis, me disait ce Gêné„ ral, narchent de toutes parts, fignore encore a, leurs proje's; sUls en tint. ils ne seront pa< tou* „ jours Cachis', (peut on décéler une ineptie plus „ profonde?) il faut que le poste de Bergen soit

„ renforcë de voire garnison Je vous enver-

rai demain un Bataillon de plus et quelques pe„ tits canons de 3 et de 6. Mais en es cfatta„ que, pour la défense de Francfort vous force' rez malgré toute réprêsentation, les Magistrat3 a laisser prendre Artillerie et Munhions pour j, votre défense......

II m'est impossible avant d'aller plus loin, de ne pas faire quelques réflections sur une dépêche de cette nature et de cette importance.

On voit clairement, que Ie Général Custine loirt de pénétrer les projets des ennemis, ignorait parfaitement leur position ; car, s'il eüt été au fait du véritable mouvement de 1'ennemi, il en eüt tiré, militairemeht parlant, 1'induction qu'ils cherchaient a sc porter sur tel ou tel point, et a attaquer de télle ou teiic manière. On voit clairement , qu'eu ordonnant de renforcer le poste de Bergen ce Gétóral était bien decidé a défendre la ville de Fra cfort, i moins qu'il n'èüt f intention en sacrifiant ce poste important (qu'il eüt du metrre plnstót dans un état respectabie) d'affaiblir la défense da la ville, on tok clairement , qu'il reconnaissait

E

Sluiten