Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

.<?0

(>itants, de mettre le feu a la ville si elle louge T et par consequent lorsqu'il m'ordonne de nc pas, affaiblir la garnison Francaise et le peu de moyens qu'il laisse a ma disposition ? Lorsque lesHussards Piussiens viennent jusques sur les. fosscs de la ville et que lui Génerul Custine m'apprend que les Prussiens marchent sur lui de toute part?

Certes, lorsqu'on donne de semblables ordres a un Commandant de place, lorsque ces ordres sont aussi contradictoiresentr'eux qu'impossibles a exécuter» non pas dans leur ensemble mais même dans leurs,. détails, Porsqu'on laisse le tout a la prudenceetau jugement du Commandant en lui réfusant constamïijent les moyens non pas d'attaque, mais de défense, il devient difficile de ne pas suspecter les intentions d'un Général en Chef, car, cen'estpoint ici, ignoranee de Part militaire, c'est mauvaise inlention. Je dois trancher Ie mot, puisque ce n'est plus que la trahison du Général Custine dont on va lire les détails et les preuves fournies par lyi-même.

Mais , avant d'en continuer la. narration, je dois remarquer que c'est la première fois, peut-être, qu'un Général d'Armée tenant la Campagne avec des forces considérables, a exigé du Commandant d'une ville bloquée ct presque assiégée, de faire enlever, des voiturcs tt dc fourrages dans le pays oceupé par ce Géuéxal, et de fournir son Ouaiiifr

Sluiten