Onderstaande tekst is niet 100% betrouwbaar

C^3 )

s, fait votre devoir et vous Pavez gravdetnent fait. „ Le Duc fit ensuite 1'éloge le plus flatteur dea „ ouvrages que vous aviez fait élever prés d'Am„ sterdam en 17S7, et dit qu'il ne s'en serait ja„ mais rendu le maitre s'il ne les eüt tourné paf „ eau. Plusieurs Généraux Prussiens, et nota„ ment Kakereuth et Schonfeld vantèrent dans les „ termes les plus flatteurs, la vigoureuse résism tance que vous aportates a Paffaire de Francfort etc. etc.

„ Dans tous les tems je rendrai hommage ft la >, vérité, et dirai ce que j'ai vü et entendu."

(Signf) bailly.

Le Citoyen Fischer m'écrivit le 17 Janvier 1793 de May mee. Cent personnes qui ont données „ leurs dépositions avant Bailly et ♦»»ƒ ne sont que ,, des fuyards qui nous abandonnèrent, Mais les 5J braves gens se chargeront, soyez en bien sür, „ de donner'a la Ccneention Nationale des preu„ ves Convaincantes de la justice de vótre cause.

Le tóche Herbin a recu de 1'argent etc." Le Citoyen Bertrand, Capftaine du «fme Bataillon du Bas-Rhin m'écrivit de Paris le 5 Germinal an 4.

„ Une déposition faire par un témoin entendu „ dans l'affaire de Custine dit: que peu avant que M !cs Prussiens se rendirent maïtrtó de Francfort, n la Police militaire et la Discipline n'y regnftfem

L *

Sluiten